Le Jardin - podcast littéraire

#18 L’urgence d’écrire : une rencontre avec l’écrivaine Mina NAMOUS

June 27, 2022 François-Xavier ROBERT Season 2 Episode 18
Le Jardin - podcast littéraire
#18 L’urgence d’écrire : une rencontre avec l’écrivaine Mina NAMOUS
Show Notes

Mina NAMOUS a reçu mercredi 15 juin 2022 le Prix de l’Instant pour son premier roman paru aux éditions Dalva : Amour, extérieur nuit.
Ce prix littéraire était remis dans l’hôtel littéraire Le Swann en présence de Sandrine Babu, libraire, Guillaume Perilhou, journaliste et auteur,  Juliette Ponce, éditrice, Marie-Anne Lacoma, relations libraires de la maison d’édition, et tous les membres du jury. Cette maison a fêté sa première année d’existence au mois de mai 2022, et il s’agit du premier roman francophone édité chez eux.
Ce premier roman nous entraîne avec sa narratrice dans une histoire d’amour secrète entre Alger et Paris…
Rencontre avec l’autrice Mina NAMOUS.

EXTRAITS

“À un moment, il y a une urgence d’écrire. Ce n’est plus vraiment un choix. Il y a quelque chose à mettre sur le papier, à faire sortir de soi-même et à porter au monde. À un moment, j’ai vraiment ressenti cette urgence.”

“J’aime bien cette idée de la discipline, de faire quelque chose que l’on n’est pas obligé de faire, mais que l’on a extrêmement envie de faire.”

“Je me suis laissée porter. C’est venu comme cela. Je ne savais pas où l’histoire me mènerait. Je ne savais pas qu’elle serait la fin. Je me suis laissée porter et surprendre.”

“Depuis que je suis adolescente, j’avais très envie de faire ce geste : d’imprimer mon livre, de le relier, de le mettre dans une enveloppe et de l’envoyer par la poste !”

“Le plus difficile et le plus excitant en même temps, c’est de voir son manuscrit, quelque chose qu’on a eu juste pour soi pendant longtemps, se transformer en quelque chose qui va être vu par tout le monde. C’est un peu comme lâcher, laisser partir son bébé.”

“C’était aussi un rappel qu’en Algérie, surtout à cette époque-là, les années 90, une période très noire de l’histoire du pays, le drame n’est jamais loin.”

“C’est une tension qui a été très forte en Algérie, et qui est restée [...] On attend que quelque chose de négatif se passe. Mais on peut aussi attendre que quelque chose de merveilleux se passe.
On est toujours en train d’attendre que quelque chose se passe !”

PRÉSENTATION DE L’ÉDITEUR

Mina NAMOUS
naît en 1984 à Paris dans une famille algérienne et passe son enfance et son adolescence en Algérie. Après un doctorat de droit, elle s’installe en tant que juriste et exerce d’abord à Alger avant de revenir vivre en France. De 2010 à 2014, cette ville lui inspire une série de chroniques et d’histoires, publiées sur le blog jeuneviealgéroise. Très suivis dans son pays, remarqués par la presse algérienne et française (de France Inter à L’Express), repris par de grands quotidiens algériens, ses articles évoquent la vie quotidienne d’une jeune femme en Algérie. Amour, extérieur nuit, premier roman de Mina NAMOUS se fait l’écho de cet univers littéraire.

CITATION

« Nuit d’Alger » par Joséphine Baker, 1936

Oh, douce nuit d'Alger
Quand la brise se lève
Et caresse mon rêve
D'un parfum d'oranger
Je voudrais que le jour
Plus jamais ne se lève
Comme paraissent brèves
Les minutes d'amour
[...]

C'est le dix-huitième épisode du podcast littéraire LE JARDIN.
Si vous l'avez aimé, partagez ce podcast avec vos amis, laissez un commentaire (ou une note) svp.
Rendez-vous pour le prochain épisode !

À LA TECHNIQUE

Conception et interview : François-Xavier ROBERT
Mixage et création musicale : Julien HAURANT
Musique d’intro : "Mélodie hongroise" de Franz SCHUBERT, guitare classique et guzheng en intro ; arrangement électro en conclusion
Courts extraits musicaux : « Nuit d’Alger » par Joséphine Baker, 1936, Paroles : Maurice Hermite – Musique : Pierre Larrieu
Plastic Flowers – Music by Electronic Senses from Pixabay